Dink l'éxubérant

Aujourd'hui, on va taper dans le vieux (Non, pas dans vos grand-parents !) . Toujours dans une période nostalgique, j'ai farfouillé dans mes vieux classeurs de dessins, ceux que je m'amusais à faire notamment au collège, histoire de contrer l'ennui (et oui, avoir internet seulement fin 3ème, c'est la loose :D). Et des histoires, il s'en est crée un bon paquet. Parmi la production de l'été de transition 4ème/3ème (donc en 2004/2005, ouais nan cela ne nous rajeunit pas), il s'est dégagé un petit scénario basé sur des personnages dragons. Et du personnage principal s'est imposé mon pseudonyme internet que certains connaiss(ai)ent peut être : Drewblack.

Pour vous la faire courte, c'est une histoire dans un monde parallèle au notre -le monde des Dragons-, où l'empire dragonnique est menacé par la disparition d'un bijou royal, perdu dans le monde des humains. Le prince Drewblack devra alors aller le récuperer coute que coute, dans un univers qui lui est inconnu, pour sauver sa place et son royaume... Et c'est sans compter sur le voyageur clandestin qui va lui tenir compagnie au grand désarroi de notre héros : qui n'est autre que son petit frère, Dink.

Paradoxalement, j'ai beaucoup plus eu d'occasion de m'exercer à dessiner Dink que Drewblack, peut être parce qu'il avait des formes qui m'inspiraient d'avantage, et qu'il avait une bouille plaisante. C'est donc des croquis de ce dernier que vous pouvez voir. Et pour ne pas balancer "queduvieuxparcequejairiendautreàposter", j'ai tenté une illu plus moderne du jeune dragon, avec mes capacités et outils actuels. Photoshop est loin (très loin) d'avoir liberé tout son potentiel... Et j'attends beaucoup de cette année Cohlienne pour renforcer le peu d'acquis que j'ai là dedans.

Mais en 2005, c'était une autre affaire. A 14 ans, mon pc était nullement muni d'un quelconque logiciel pratique et efficace, source de potenciels progrès en matière de numérique. Alors riez. Mais à l'époque... je m'exerçais sur Paint. Toujours à la souris, j'ai réalisé bon nombre de dessin dessus, cherchant desesperement un outil me permettant de faire des colo à peu prêt propre. Dink n'y a pas échappé. Voici donc ce que ca donne quand on se tue les yeux sur un "sous logiciel".

Bon évidemment, le mieux restait la technique du bon vieux crayon à papier (ou feutre direct) dévalisant trois ramettes de papiers à la semaine. C'était également une période propice aux crayons de couleurs, même si niveau harmonique et contraste, j'étais aux alentours du niveau zéro. Bref tout ça pour dire que ca fait du bien de feuilleter des vieux dossiers, et de se rendre compte du chemin parcouru, mais aussi du chemin restant à parcourir.


Parce qu'au final, on n'a jamais fini d'apprendre...

5 commentaires:

Lou a dit…

Magnifique première image, j'adoooore :D !!!
Ce doit être l'équilibre donné avec la main devant qui me fait cet effet là !

carlos a dit…

Super boulot! Ils m'ont bien fait rire t'es monstres :D!

(PS: colorisation de ton perso. terminée ce soir!)

Lorène a dit…

Great ! J'ai hâte =D

Claudio Cerri a dit…

Very cute dragon! ^_^

Alexis :) a dit…

Trop Mimi Dink =D Super bien j'aime et ta nouvelle baniere encore plus mieu ( Sa se dit pas je sais ^^') !